Voici la réponse de Adam D. I. Kramer co auteur de l’étude et chercheur membre du core data team de Facebook, aux critiques concernant l’expérience psychologique que Facebook a mené pour tester les effets émotionnels de posts négatif sur un group de personnes et positifs sur un autre groupe.

On parle quand même de plus de 400 000 personnes testés à leur insu!

J’adore quand il essaie d’affirmer qu’ils n’ont pas caché des posts, il se justifie avec la phrase suivante:

« Nobody’s posts were « hidden, » they just didn’t show up on some loads of Feed. »
Traduction:
« On a caché aucun post, on ne les a juste pas montrées sur certains feeds »

 

 

Laisser un commentaire